Cité du Cardinal. Richelieu.

17 juillet 2009

CHEVALIER DE LA TEMPLERIE DES FLEURE-TRUFFES ET GOUSTE FOIES GRAS EN RICHES LIEUX DE TOURAINE...

OUI, c´est moi, tout simplement pour vous parler de la truffe et de l´agenda du Pays de Richelieu.

Dans le Richelais, proche de La Vienne qui fût longtemps l´un des premiers départements producteurs en France, la trufficulture était florissante, il y a un siècle. On commercialisa en 1882 jusqu´à 20 tonnes de truffes.

Marigny-Marmande à quelques kilomètres de Richelieu, lieu de prédilection et capitale de la truffe, comme l´atteste une carte économique de 1922, est aujourd´hui encore le berceau de la relance de la production du "diamant noir" avec plus de 35 hectares de truffières. Des marchés de retentissement national ont lieu chaque année, les 21 et 28 décembre et 2 ème et 4 ème samedis de janvier et 2 ème samedi de février.

truffe_noire_du_P_rigord__Tuber_melanosporum__D

La truffe noire du Périgord (Tuber melanosporum)

Une des meilleures, si ce n´est pas la meilleure, sans parler de la truffe blanche italienne qui, dit-on serait la meilleure, je ne sais pas.

Anecdote :

Autrefois, l´Eglise appelait les truffes "les champignons du diable" mais, autorisa sa célébration par une messe aux truffes, célébrée chaque 3 ème dimanche de janvier, en hommage à Saint-Antoine, le patron chrétien des trufficulteurs et du diamant noir, dont la fête est le 17 janvier.

Un peu de l´Agenda :

Foire aux vins et aux fromages, Découverte du safran et culture à Chaveignes, Marché fermier, Salon du Modélisme, Salon Broderies et Dentelles, courses hippiques, Salon "les peintres dans la rue", Festival de Musique, Salon des Antiquités, Journées Bio au château du Rivau, Fête de la Citrouille et de la Vigne, marché aux Truffes... etc.

Pour plus de détails :

Site : www.tourisme-richelieu.fr

oct_2007_119

Porte de Chinon. Ville de Richelieu. France.

Posté par chantalina à 19:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


hISTOIRE DU CHÂTEAU, DE SON PARC... 4 ème partie

Entrée du parc du château.

oct_2007_099

Deux orangeries avec sur leurs frontons, deux macarons, se dressent encore devant nous. Une photo de l´une d´elles.

DSC04808

Un Dòme a survécu aussi...

DSC04809

Deux orangeries et un Dòme, voilà ce qui reste du Château et un parc magnifique.

oct_2007_096

oct_2007_097

La statue du cardinal de Richelieu à l´entrée du Parc.

oct_2007_107

oct_2007_104

oct_2007_106

oct_2007_109

oct_2007_108

Richelieu_Bernini_M

Le Cardinal de Richelieu par Bernini. Auteur. Cecill. Licence libre.

Ecrit par Monsieur Henry Moreuw.

Le Cardinal de Richelieu qui a voulu laisser aux siècles à venir le témoignage de sa puissance, a vu son oeuvre détruite par le temps et les hommes.

Que devint le Château après la mort du Cardinal ?

A sa mort, le Cardinal légua ses biens à sa nièce, la marquise de Cambalet, Duchesse d´Aiguillon, fille de sa soeur, Françoise de Richelieu, à charge par elle de remettre à l´aîné des ses petits-neveux, Armand, le Domaine et le titre de Duc lorsqu´il aura atteint sa majorité.

En 1652, Armand-Jean de Vignerot du Plessis, Duc de richelieu (1629-1715) entra en possession de l´héritage.

C´est lui qui eut l´honneur de recevoir en 1660, Louis XIV au retour de son mariage à Saint-Jean de Luz avec Marie-Thérèse d´Autriche, Infante d´Espagne.

Il est père de de Louis François Armand de Vignerot du Plessis, Duc de Richelieu, Pair de France.

Ce dernier dont la vie fort agitée s´écoula pendant le XVIII ème siècle jusqu´à la veille de la Révolution, ne s´intéressa guère à son Duché-Pairie de Richelieu.

Gouverneur de Guyenne (sud-ouest de la France), il ne venait que très rarement au château de Richelieu, préférant son Hôtel particulier de Paris qu´il meubla avec les oeuvres d´art du château de Richelieu, tels les Captifs de Michel-Ange, ainsi qu´une statue de Bacchus.

Même avant cette date, bien des trésors artistiques avaient disparu et des tableaux de Poussin, Rubens ornaient les salons du Régent, en supposant qu´il les lui aurait cédé.

Armand Jean de Vignerot du Plessis donna en dot à son fils, Armand Emmanuel du Plessis (1766-1822), futur Duc de Richelieu, le domaine de Richelieu. Celui-ci, militaire, diplomate, fût le 2 ème Premier Ministre de l´Histoire de France.

A la Révolution, Armand Emmanuel Jean du Plessis partit en Russie, il prit du service dans l´armée russse et ayant conquis les bonnes grâces de l´Empereur Alexandre, il fut nommé gouverneur d´Odessa.

Mais, comme il était émigré, ses biens furent confisqués pendant la révolution en 1792. De ce fait le domaine de Richelieu devint Bien National.

Armand_Emmanuel_du_Plessis

Armand Emmanuel du Plessis.

C´est alors que Tallien et Lenoir furent envoyés à Richelieu pour expertiser le Domaine ; il y eut vente de meubles, de tableaux et de statues, mais ce qu´ils estimèrent digne des musées fût sauvé grâce à eux. Ainsi furent envoyés à Paris, les primitifs italiens, les Poussin, les Rubens, les Vouet. Plusieurs musées s´enrichirent de ces splendides marbres et tableaux ; entre autres Tours et Orléans.

il convient de signaler ici que la statue de Louis XIII qui ornait le portail central du château fùt jetée bas par des bandits, elle était l´oeuvre de Guillaume Berthelot.

On peut admirer au Musée des Antiquaires de l´ouest à Poitiers, la tête et le torse retrouvés dans les décombres.

Mais les soeurs d´Armand Emmanuel du Plessis, Duc de Richelieu, émigré en Russie, Mesdemoiselles de Richelieu, qui, plus tard, devinrent Mesdames de Montcalm et de Jumilhac, firent valoir leurs droits pour rentrer en possession du Domaine, prétextant que les partages n´avaient pas été faits à la mort de leur père. Elles revendiquèrent la propriété en l´absence de leur frère. L´affaire traîna en logueur, elles gagnèrent finalement leur cause en 1795 ; mais au retour de leur frère, elles décidèrent de vendre le chàteau et les terres, ne pouvant plus en supporter les charges. Ceci se passait de 1805 à 1807.

Alors ce fût le commencement de la destruction.

Vendu 153.700 francs à Joseph Boutron, demeurant à Paris, celui-ci véritable vandale, agent de la bande noire, vendit à vil prix les pierres, les marbres et les tableaux qui restaient encore ; tout fût détruit et disparu, et à sa mort, sa fille, Madame Chapuis, continua l´oeuvre néfaste.

De ce qui restait des servitudes du Château, un homme de goût, M. Costa de Beauregard, propriétaire du château de Champigny (à 6 km), essaya de les aménager en habitation. 

En 1852, nous y trouvons M. Métayer et son fils qui morcelèrent le parc.

C´est alors que M. Laurence en acheta une partie, il fit construire ce que l´on appelle maintenant "le petit Château" qui se trouve dans le parc.

En 1861, la propriété revient à son neveu M. Pierre Hulin, député de l´Assemblée nationale ; celui-ci chercha à embellir le parc et habita les bâtiments attenant au Dôme.

En 1877, le Domaine passa à M. Michel Heine, banquier à Paris. Il racheta, non seulement le parc, mais toutes les terres qui dépendaient autrefois du Domaine de Richelieu.

En effet, M. Heine en 1674 avait marié sa fille à Armand  de Jumilhac, qui avait relevé le titre de Duc de Richelieu ; aussi à partir de cette date, M. Heine avait résolu de reconstituer le Domaine, héritage des Richelieu

C´est son petit-fils, Odet Armand, Marquis de Jumilhac, Duc de Richelieu, qui fit don du Parc à l´Université de Paris, toujours propriétaire de nos jours.

Il était nécessaire de faire cet exposé, souvent bien aride pour le lecteur, pour faire comprendre par quelle magnificence et aussi, hélas ! par quelle déchéance passa l´héritage du Cardinal.

Posté par chantalina à 00:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 juillet 2009

HISTOIRE DU CHÂTEAU... 3 ème partie.

003

Château de Richelieu démoli au XIX ème siècle, il était situé dans le parc actuel.

Ecrit par Monsieur Henry Moreuw.

Le Cardinal de Richelieu voulut inclure dans le futur château les pièces où s´écoula son enfance.

Le château de Richelieu fût l´oeuvre de Jacques Lemercier, architecte du Roi Louis XIII.

La partie principale du château, entourée de douves se situe donc à la place de l´ancien Castel.
Elle se continue par une immense cour entourée de bâtiments où logèrent les domestiques.

Richelieu_ch_teau_001

Vue de l´ensemble du château et son parc.

Le majestueux palais de pierre blanche ferme une perspective de trois cours de plus en plus petites, qui s´étend sur une profondeur de deux kilomètres.
De nombreux bustes et statues antiques ornent le parc.
Un parc si vaste que l´on peut y courir le cerf (200 hectares).
Dans le vestibule du château, de part et d´autre d´un escalier de marbre jaspé, montent la garde "les deux Captifs" de Michel-Ange qui se trouvent de nos jours, au musée du Louvre à Paris.
Dans les appartements, des tableaux de Dürer, Rubens, Caravaggio, Titien, Poussin, Van Dyck attestent du goût artistique du Cardinal.

L´écrivain La Fontaine (Fables), venu à Richelieu en 1663, après la mort du Cardinal (1642), écrivait à sa femme : "Je vous avouerai que l´appartement du Roi m´a semblé merveilleusement superbe ; celui de la Reine ne l´est pas moins ; il y a tant d´or qu´à la fin, je m´ennuyois."
Il écrivait aussi : " Le tout y est d´une magnificence, d´une grandeur digne de celui qui  l´a fait bâtir."

La plus fabuleuse pièce du château est une table estimée à quelques 300.000 Ecus où se cotoyaient agates, jaspes et cornalines... qui se trouve de nos jours au Musée du Louvre.

Nous lisons aussi dans la lettre d´un contemporain : " C´est la seule maison d´Europe que l´on puisse dire achevée."

La Grande Demoiselle, Duchesse de Montpensier, héroïne de la Fronde vint de Champigny (6 km de Richelieu) dont le château appartenait à son père Gaston d´Orléans, pour visiter le château de Richelieu, elle écrivait donc : " Le Cardinal y a fait travailler les plus célèbres peintres qui fussent alors à Rome et dans toute l´Italie. Les meubles y sont beaux et riches au- delâ de tout ce qu´on peut dire. Rien n´est égal à l´immense profusion de toutes les belles choses qui sont dans cette maison."

Le Cardinal y séjournera aussi en 1632, ce sera pour la troisième et dernière fois. En 1635, le gros oeuvre sera achevé.

Richelieu_Cardinal_Champaigne__D

Le Cardinal de Richelieu par Philippe de Champaigne.

La mort du Cardinal de Richelieu, le 4 Décembre 1642 laissera Richelieu, orpheline. Les travaux se ralentiront.
Le nouveau Duc de Richelieu, Armand-Jean Vignerot du Plessis, petit-neveu du Cardinal, n´a certes pas le rayonnement de son oncle.

Cependant, grâce à l´amitié dont l´honore Louis XIV, le nouveau Roi visitera Richelieu à deux reprises : en 1650, âgé de douze ans, accompagné de sa mère Anne d´Autriche ; puis en 1660 au retour de son mariage à Saint-Jean de Luz avec Marie-Thérèse d´Autriche, Infante d´Espagne.

Louis_XIV_wedding_Auteur_Laumosnier_D
Mariage de Louis XIV à Saint-Jean de Luz.






















Posté par chantalina à 22:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 juillet 2009

COMMENT ARRIVER PAR LA ROUTE À RICHELIEU ?

DSC04806



























Source : Historia

Posté par chantalina à 17:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

HISTOIRE DE LA VILLE DE RICHELIEU. FRANCE 2 ème partie.

oct_2007_112




















L´église Notre-Dame de Richelieu, fût achevée en 1638.
De style Jésuite, dans le coeur elle possède des colonnes de marbre jaspé, derrière celui-ci, une sacristie avec de belles boiseries restaurées, on y voit un portrait de l´architecte de la ville, Jacques Lemercier.
Malheureusement, il ne reste que des débris du Cloître et des beaux bâtiments qui abritaient les pères de la Mission.
C´est ici qu´il convient de mentionner la présence de Saint-Vincent de Paul à qui le Cardinal de Richelieu fit appel pour fonder cette mission.
De 1638 à 1640, Monsieur Vincent vint souvent à Richelieu, il y appela en 1639, les Soeurs de la Carité qui viendront soigner les malades.


oct_2007_118




























Place des religieuses.

Le Cardinal n´eut garde d´oublier sa ville de Richelieu au sujet de l´instruction des enfants. Il venait de transformer la vieille Sorbonne, coeur intellectuel de la France et il voulut que partout fût répandu l´instruction. Il s´adressa à Saint-Vincent de Paul qui envoya deux filles de la Charité pour réaliser son plan. Cette école de filles se situe encore Place des Religieuses et les bâtiments portent encore le nom de Couvent.
A côté du Collège des garçons, fût créé une Université qui prit le nom d´Académie, privilège octroyé par le Roi Louis XIII en 1640.
On y enseignait les langues, les sciences et surtout la langue française, le Cardinal y insistait particulièrement.
Cette Académie était réservée aux cours supérieurs. Elle fût fréquentée par les enfants des premiers notables qui étaient venus habiter la ville nouvelle.
Malheureusement après la mort du Cardinal, l´Académie périclita et finit par disparaître faute d´élèves, mais les deux écoles de garçons et de filles continuèrent à prospérer jusqu´à la Révolution, on trouve trace de leur existence.


Ecrit par Monsieur Henry Moreuw. 1961

L´Hôtel de ville
(Mairie) actuel était l´Ancien Palais de Justice. Il a conservé son majestueux escalier de pierre, de remarquables boiseries et des portes massives, ayant sur le fronton les ancres croisées, attributs du Grand Amiral de France. Une partie du Palais est occupée par le Musée de Richelieu crée en 1961.
Les photos figureront sur un autre message.

Les Halles dont la charpente est en bois de châtaignier,  où se tiennent les marchés, les lundi et vendredi matin.

oct_2007_111




























Ecrit par Philippe Delorme.

Il fût établi que la ville de Richelieu couvrirait une superficie de 35 hectares.
Le Cardinal viendra vérifier l´avancée du chantier ville et château en Juin 1626.
Il repassera à Richelieu en octobre 1627 alors qu´il va mettre le siège de La Rochelle.

En Août 1631, Louis XIII accède à la requête du Cardinal de Richelieu, qui devient ainsi Duc de Richelieu.
Le descriptif de chaque édifice et jusqu´aux matériaux utilisés sont imposés par les agents du Cardinal.
Le cardinal y séjournera encore en 1632.
Les rues de Richelieu se coupent à angle droit et delimitent ainsi des quartiers géométriquement réguliers.

DSC04805




























Plan de la ville de Richelieu. Historia.

DSC04807





















Cliché Simon. Coll. A. Robin. Libraire

Place de l´église ou du marché.DSC00113























Comme vous pouvez remarquer, la Place de l´Eglise a été modifiée.

Posté par chantalina à 17:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juillet 2009

FESTIVAL DE MUSIQUE DANS LE PARC DE RICHELIEU. FRANCE.

Richelieu_Parc_D_me





















Festival de Musique du 31 juillet au 15 Août 2009 du Dôme de Richelieu, situé dans le parc de Richelieu (France).

Pour plus d´informations, site web : www.tourisme-richelieu.fr dans Agenda.


Posté par chantalina à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 juillet 2009

HISTOIRE DE LA VILLE DE RICHELIEU. FRANCE. 1 ère partie.

Richelieu_ville_001




















Plan de la ville inachevée.

Photos de la ville dans le message précédent : RICHELIEU. FRANCE. MA VILLE.

Texte écrit par Monsieur Moreuw fin années 1950, début années 1960.

Dans ce décor Louis XIII qui a gardé toute la beauté de ses pierres patinées par le temps, aimons à évoquer le sévère visage de cet homme de génie, le Cardinal de Richelieu (1585-1642) qui aimait par-dessus tout la grandeur.
Celle de la France d´abord, celle de son château et de cette cité de Richelieu conçus sur un plan d´urbanisme qui nous laisse rêveur.

Lui-même disait en temps que ministre de Louis XIII :
"C´est la justice que j´ai aimée et non pas la vengeance."

Comment se situait Richelieu au temps du Cardinal ?

Un dicton populaire que les habitants aimaient à colporter, nous en donnera une idée.
"Nous sommes du Bon Dieu de Poitiers et du diable d´Angers." car nous dépendons de l´évêque poitevin et pour les impôts du diable angevin.

En effet à l´époque de la naisssance du Cardinal, sa terre était poitevine et se situait là où fùt construit la ville et le château de Richelieu.

Où est né le Cardinal de Richelieu ?

Est-ce en terre poitevine ?
Est-ce à Paris ?
Le débat dure encore.
Qu´importe après tout, puisque sa famille est de notre terroir.

Histoire de la ville de Richelieu, France.

Le Castel de la famille du Cardinal de Richelieu, au bord du Mable (affluent de la Veude, elle-même affluent de la Vienne qui se jette dans la Loire) fût élevé vers la fin du XII ème siècle par la famille de Mosson qui le posséda jusqu´au XV ème siècle.
A cette date, Gillette de Mosson l´apporte en dot à son mari Jean de Clérambault ; leur petit-fils Louis, mort sans postérité en 1548, légua le domaine à son neveu François du Plessis, dont le destin direct, à la cinquième génération, fût Armand du Plessis, futur Cardinal, Duc de Richelieu.

C´est lâ dans ce modeste château qu´il passa son enfance. Il ne reste aucun vestige de ce Castel.

Sur cette terre, le paysan conduit toujours sa charrue avec la prudence et l´obstination de ses pères. Sous le soleil, sous la pluie, il continue son dur labeur, et c´était ainsi au temps de François du Plessis, père du futur Cardinal. Souvent absent de son domaine, François guerroyait au loin dans les armées du Roi Henri IV.
La mère du futur Cardinal, Suzanne de la Porte et sa grand-mère, Françoise de Rochechouart, suveillaient le Domaine.
Et sur ce sol, qui récemment à Faye-la-Vineuse en particulier, avait bu le sang des Catholiques et des Huguenots, vivait dans la vertu et l´amour du pays, une famille de chez nous qui élevait au milieu de ses cinq enfants, celui qui allait porter si haut le nom de Richelieu.

La ville de Richelieu

En 1625, le Cardinal de Richelieu, alors ministre de Louis XIII fit un court séjour dans son vieux Domaine.
Son projet était bien arrêté, il voulait transformer, comme nous l´avons dit, l´habitation familiale en un vaste palais, et près de son Domaine, ériger une ville où logeraient les courtisans.
En 1631, à la demande du Cardinal de Richelieu, sa terre poitevine fût érigée en Duché-Pairie par le roi Louis XIII.
Nicolas et Pierre Lemercier se mirent à l´oeuvre exécutant les plans de leur frère Jacques Lemercier.
De Paris où il réside, le Cardinal envoie ses conseils et ses ordres aux architectes du Palais et de la ville qu´ils vont entièrement sortir de terre.
Richelieu trop occupé par les affaires de l´Etat resta à Paris.
Les courtisans firent construire dans la ville et, à la mort du Cardinal oublièrent leurs Hôtels particuliers ,dont quelques-uns ne furent pas terminés.

Cependant la ville prend naissance, c´est un rectangle de 350 toises (1 toise équivalait à 1,949 m) de long et 250 toises de large.
Elle est ceinte d´un mur entouré de fossés qu´alimente le Mable,
Dans le sens de la longueur,  se situe une Grande Rue de 140 toises de long sur 6 toises de large.

A chaque extrémité de la
Grande Rue, deux places symétriques (Place de l´église et Place des Religieuses), ayant pour entrée deux portes monumentales (Porte de Loudun, de Châtellerault, de Chinon, la quatrième porte ne fût pas achevée).

Sur la Place méridionale appelée Place de l´église se situent les Halles, le Palais de Justice (actuel Hôtel de Ville et Musée) et l´église.
Sur la Place septentrionale appelée Place des Religieuses, l´Académie et les couvents.

Notre illustre guide, Jean de la Fontaine (auteur des Fables) (1621-1695) venu visiter la ville de Richelieu va nous décrire la ville :

"Enfin, elle est à mon avis
  Mal située, bien bâtie,
  On en a fait tous les logis
  D´une pareille symétrie."

Puis, en parlant des Hôtels particuliers :

"Ce sont des bâtiments fort hauts,
  Leur aspect vous plairaît sans faute,
  Les dedans ont quelques défauts,
  Le plus grand c´est qu´ils manquent d´hôtes."

Cependant, elle se peupla de fonctionnaires du Duché, de bourgeois, d´artisans...

La_Fontaine_par_Rigaud_D

























Jean de la Fontaine

Relisons ces quelques lignes écrites par la Grande Demoiselle, Duchesse de Montpensier, l´héroïne de la Fronde, qui, toute jeune vint de Champigny (6 km de la ville de Richelieu) dont le château appartenait à son père, Gaston d´Orléans, pour visiter notre cité naissante vers 1640.

"Je passais par une fort belle rue dont toutes les maisons sont les mieux bâties, pareilles les unes aux autres."
Elle parlait de la Grande Rue, actuelle bordée de 28 Hôtels particuliers.

la_Grande_Demoiselle_cousine_de_Louis_XIV_la_Fronde_Duchesse_de_Montpensier

Posté par chantalina à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juin 2009

RICHELIEU. FRANCE. MA VILLE.

Richelieu_La_Rochelle_1881_Henri_Motte_1847_1922_D



























Tableau du Cardinal de Richelieu au siège de La Rochelle (1627-1628) peint par Henri Paul Motte en 1881.

La ville de Richelieu en France ,son château et son parc ont été crées en 1631 par le Cardinal de Richelieu.

Richelieu est située au sud de Chinon (20 km) dans le parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine. France.

La ville de Richelieu est un modèle d´Urbanisme du XVII ème siècle.

Je préciserai durant ces messages que cette ville de Richelieu se trouve en Indre-et-Loire (France) car il existe aussi une ville appelée Richelieu au Canada.


oct_2007_122



















Porte de la ville appelée Chinon.

oct_2007_121





















Ville entourée de douves, accessible par trois portes monumentales.

oct_2007_101





















Porte de la ville appelée Châtellerault.

oct_2007_114





















L´église de style Jésuite.

oct_2007_111




























Les halles où se tient un marché le vendredi et le lundi.
On y trouve de très bons produits d´horticulteurs de la région, de si bons fromages de chèvre artisanaux  style Sainte-Maure.

oct_2007_115

La Grande Rue bordée d´Hôtels particuliers des courtisans de l´époque.

oct_2007_117




























Un des Hôtels particuliers de la Grande Rue.

oct_2007_104





















Entrée du magnifique parc du château (superficie de quelques 200 hectares).

Je dois vite vous communiquer que le château fût démoli vers 1835 pour en vendre les matériaux, à notre grand regret.

Il ne reste que le parc du  château et quelques Dômes, Orangeries dont je vous parlerai dans un futur message.






Posté par chantalina à 18:18 - Commentaires [3] - Permalien [#]